kiev in winter mariusz kluzniak/Flickr

L'héritage vivant d'Helsinki

VIENNE – Il y a quarante ans, la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe s'est conclue sur la signature de l'accord final Helsinki, un triomphe historique en termes de coopération dans les conflits, qui a ouvert la voie à la fin de la Guerre froide. Cet accord représentait une approche révolutionnaire en termes de sécurité globale, ainsi que sur le plan des relations bilatérales et multilatérales. Ses signataires ont reconnu un lien direct entre les problèmes politiques et militaires et les questions des droits de l'homme, ainsi que le fait que ce lien est un composant fondamental de la paix et de la sécurité.

C'est pourquoi, depuis que la Serbie a été chargée cette année de diriger l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) issue de la Conférence d'Helsinki, nous sommes impatients de célébrer les nombreuses réussites de l'accord à l'occasion de son 40ème anniversaire. Mais avec la reprise du conflit armé en Europe, qui défie les principes fondamentaux de l'accord final Helsinki, cet anniversaire prend une nouvelle signification.

La crise en Ukraine a en fait souligné la pertinence durable de l'accord final. En effet, la seule façon de reconsolider la sécurité européenne est de parvenir à un règlement durable fondé sur ses principes. En effet, si ces principes avaient été respectés, la crise actuelle en Ukraine n'aurait tout simplement pas pu avoir lieu.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/y6lJnq1/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.