pea pod world Bosca78/Getty Images

Nourrir dix milliards d’être humains

STOCKHOLM – Notre régime alimentaire actuel est mauvais pour notre santé comme pour la planète. Deux milliards de personnes sont aujourd’hui obèses ou en surpoids. Cette alimentation inadaptée constitue la première cause de maladies non transmissibles, soulevant un plus grand risque de morbidité que les rapports sexuels non protégés, l’alcool, le tabac et les drogues, le tout réuni.

Dans le même temps, la manière dont nous produisons et consommons ces aliments met à mal la santé de la planète. Notre alimentation est à l’origine d’environ un quart des émissions de gaz à effet de serre, et constitue la première cause de modification de l’utilisation des terres, de disparition de la biodiversité, et d’une consommation d’eau qui laisse les rivières asséchées.

La quantité de livres évoquant alimentation saine et perte de poids démontre à elle seule combien les individus souhaitent adopter un régime plus adapté. Or, rares sont les États qui agissent pour améliorer la consommation alimentaire et préserver l’environnement. La grande question consiste à savoir si un régime alimentaire sain sera possible pour une population mondiale qui devrait atteindre dix milliards d’individus d’ici 2050.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/YyhCxPdfr