La vérité sur les produits diététiques

Les pâtes « à faible teneur en glucides » font partie d’une catégorie de produits diététiques étant un « moindre mal » – c’est-à-dire comptant moins de calories, graisses, acides gras insaturés, sucres, sels ou glucides indésirables. Il existe désormais toute une industrie de ce type de produits, ainsi que d’autres considérés comme « naturels », « bio » ou « fonctionnels ». Mais ces produits sont-ils vraiment meilleurs pour notre santé ?

Aux Etats-Unis, si le Ministère de l’agriculture a défini précisément le terme « bio », la notion de « naturel » est laissée au bon vouloir des producteurs et fabricants de produits alimentaires. Dans lesdits « alicaments » – ou techno-food – sont ajoutés des oméga-3, édulcorants, glucides indigestibles, réducteurs de cholestérol, protéines de soja ou de lait (lactosérum), composés phytochimiques et autres ingrédients permettant aux fabricants de bénéficier d’allégations santé reconnues par la Food and Drug Administration (administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments ).

Les ventes d’alicaments et d’aliments causant de moindres maux se portent bien depuis quelques années, et pesaient environ 85 milliards de dollars dans les ventes américaines en 2004. En achetant régulièrement ces produits, vous devenez consommateur « Lifestyles of Health and Sustainability » (LOHAS, « Modes de vie pour la santé et la durabilité ») – base démographique chérie de l’industrie des aliments diététiques. Vous achetez des produits faibles en glucides, des barres énergétiques et nutritives, des boissons et aliments enrichis en vitamines et en minéraux, à base de soja, et tout autre produit aux allégations santé.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/BSapW0S/fr;