Les amoureux de l'Allemagne

PRINCETON – Les élections législatives en Allemagne en septembre et la formation depuis lors d'un nouveau gouvernement ont révélé un développement singulier. Non seulement l'Allemagne semble maintenant diriger l'Europe, mais le reste de l'Europe semble tomber amoureux de l'Allemagne. Notamment parce que dans un moment de confusion politique et d'instabilité économique, les Allemands sont les seuls Européens qui semblent savoir ce qu'ils veulent.

L'exception allemande ne fait aucun doute. Alors que les électeurs de toute l'Union européenne ont puni leurs gouvernements pour la grande récession et pour la crise de l'euro, les Allemands ont réélu leur Chancelière Angela Merkel et ont montré un fort soutien à son parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) aux dernières élections. En effet, comme au sujet du premier dirigeant de l'Allemagne d'après-guerre, Konrad Adenauer, des blagues circulent d'après lesquelles Merkel serait Chancelière à vie (l'Allemagne ne limite pas le nombre de mandats).

Ailleurs en Europe, les partis anti-européens populistes de droite ont gagné du terrain grâce à des campagnes contre les immigrants et les minorités, en particulier contre les musulmans. Cela a nourri l'inquiétude que le bloc populiste ne soit le plus largement représenté au Parlement européen suite aux élections européennes de l'année prochaine.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/0vpYpPO/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.