trump kim hanoi summit SAUL LOEB/AFP/Getty Images

Comment juger le sommet de Hanoï

LOS ANGELES — Le Président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un sont en ce moment réunis à Hanoï au Vietnam, pour leur deuxième sommet. Dans leur appréciation des résultats, les optimistes et les pessimistes doivent faire porter leur attention sur trois critères : le progrès irréversible vers un règlement de paix officiel, la dénucléarisation et la transformation potentielle du régime nord-coréen.

Rétrospectivement, si l'échec diplomatique des 25 dernières années nous a appris quelque chose, c'est que la dénucléarisation ne se produira pas sans avoir d'abord mis un terme à l'hostilité entre les États-Unis et la Corée du Nord. La politique de pression et de dissuasion sans engagement politique a prouvé à quel point elle engendrait la méfiance et la trahison répétée de ses accords par la Corée du Nord.

Heureusement, Trump et Kim ont tous deux fait part de leur volonté dévoluer vers une relation plus pacifique entre les États-Unis et la Corée du Nord et certains comptes rendus antérieurs au sommet de Hanoï ont laissé entendre que Trump allait proposer à Kim une déclaration officielle de mettre fin à la guerre de Corée. Mais la normalisation complète va prendre du temps. Après le voyage secret du Conseiller à la sécurité nationale Henry Kissinger à Pékin en 1971, il a fallu huit ans de diplomatie préventive pour que les États-Unis normalisent leurs relations hostiles avec la Chine, le président Jimmy Carter ayant accordé sa reconnaissance diplomatique à part entière à la République Populaire de Chine en 1979.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/aUczfl3fr