Le Hamas s’en prend aux radicaux

GAZA – Suite aux récents combats survenus dans une mosquée à Gaza entre des forces de sécurité du Hamas et des militants du groupe djihadiste radical « Les soldats des partisans de Dieu », les profondes divergences qui divisent les islamistes palestiniens refont surface. Abdel Latif Moussa, le chef du goupe Les soldats des partisans de Dieu, compte parmi les vingt-deux victimes. Et les officiels palestiniens en matière de sécurité doutent que ces pertes civiles soient les dernières.

Comme la bande de Gaza est contrôlée depuis plus deux ans par le Hamas, cette zone est considérée comme nettement plus traditionnelle et conservatrice que la Cisjordanie. Pourtant, dans les cercles politiques à Gaza, le Hamas est un groupe islamique modéré à l’opposé de l’extrémisme du type Al-Qaïda. Or, des groupuscules extrémistes islamiques remportent de plus en plus de soutien à Gaza, ce que le Hamas a remarqué. L’affrontement dans la mosquée montre que le Hamas n’aura aucune pitié pour eux.

Voilà des années que divers groupes extrémistes salafistes opèrent à Gaza. Les salafistes, dont le nom provient de l’expression arabe « Salaf al-Salih » [pieux ancêtres], insistent pour un retour à ce qu’ils considèrent comme les pratiques puristes des origines.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/aV2I7Ti/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.