Le Hamas au pouvoir

La victoire des fondamentalistes du Hamas dans les élections palestiniennes aura des conséquences d’une grande portée dans la région, dont certaines sont totalement inattendues. Deux aspects, cependant, sont déjà visibles.

La victoire du Hamas est, surtout et avant tout, une indication de l’échec complet des leaders palestiniens historiques à créer un corps politique. La Palestine n’est pas encore un État mais c’est déjà un État en faillite.

Depuis les accords d’Oslo en 1993, entre Israël et l’OLP, les Palestiniens jouissent d'une autonomie de transition limitée. Il est certain que la nouvelle Autorité palestinienne (AP) a pris le pouvoir dans des circonstances difficiles, mais quel nouveau mouvement de libération n’a pas à faire face à de sérieux défis quand il arrive finalement au pouvoir ?

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/pqYKTSn/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.