Pedestrians walk past the skyline of the financial district PHILIPPE LOPEZ/AFP/Getty Images

Sommes-nous confrontés à une bulle de la dette d’entreprise ?

WASHINGTON, DC – Face à l’augmentation de la dette d’entreprise, faut-il s’attendre à l’éclatement d’une bulle de l’endettement ? Au cours des dix années écoulées depuis l’apparition de la crise financières mondiale, la dette détenue par les sociétés non financières a augmenté de 29 000 milliards $ – presque autant que la dette publique – selon une nouvelle étude du McKinsey Global Institute. Une correction du marché est sans doute à prévoir. La croissance de la dette d’entreprise n’est toutefois pas si inquiétante qu’elle le semble à première vue – et pourrait même à certains égards indiquer une perspective économique positive.

Ces dix dernières années, le marché des obligations d’entreprises a explosé à mesure que les banques restructuraient et redressaient leurs bilans. Depuis 2007, la valeur des obligations d’entreprises en circulation concernant les sociétés non financières a presque triplé – jusqu’à atteindre 11 700 milliards $ – et leur part dans le PIB mondial a doublé. Traditionnellement, le marché des obligations d’entreprises était centralisé aux États-Unis. Aujourd’hui, les entreprises du monde entier l’ont rejoint.

Le passage généralisé au financement par obligations constitue une évolution bienvenue. Les marchés des capitaux d’emprunt forment une importante catégorie d’actifs pour les investisseurs institutionnels, et confèrent aux grandes sociétés une alternative par rapport aux prêts bancaires. Mais il apparaît également clair que de nombreux emprunteurs à plus haut risque ont puisé dans le marché obligataire pendant plusieurs années de crédit à coût ultra-faible. Sur les cinq prochaines années, des obligations d’entreprises non financières pour une valeur record de 1 500 milliards $ arriveront à échéance tous les ans ; des difficultés de remboursement étant à prévoir pour certaines sociétés, les défauts de paiement se multiplieront probablement.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/iz8mdLE/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.