cliffe6_GEOFF CADDICKAFP via Getty Images_greentaxcar Geoff Caddick/AFP via Getty Images

Pour un impôt vert sur la consommation

LONDRES – Désireux de favoriser une reprise post-pandémique verte et inclusive, de nombreux dirigeants politiques à travers le monde veulent "reconstruire en mieux". Jusqu'à présent ils ont privilégié l'augmentation des dépenses publiques de manière à relever les défis climatiques et environnementaux tout en créant des emplois pour les personnes défavorisées. Mais les conservateurs en matière budgétaire craignent que l'énormité du déficit public ne fasse sombrer les économies dans le surendettement et n'entraîne une réaction brutale des marchés financiers.

La pandémie n'est pas encore terminée, aussi les dirigeants sont-ils peu enclins à démoraliser encore davantage les citoyens en parlant d'augmentation d'impôts. Mais le changement social durable qu'ils disent rechercher nécessitera une réforme fiscale.

Pour l'instant, le débat porte davantage sur le dosage des différentes taxes entre elles que sur leur niveau. Il s'agit d'avoir une fiscalité mieux adaptée à la situation, plutôt que de l'accroître. Il faudrait basculer de la taxation du travail à la taxation de l'utilisation des ressources. C'est ce que permettrait une taxe progressive à la consommation sur les biens à forte intensité de ressources.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/PgyB1MTfr