Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

9e5f2b0046f86fa80bf84803_dr3490.jpg

Leçons grecques pour l’économie mondiale

CAMBRIDGE – Le plan d’aide de 140 milliards de dollars que le gouvernement grec a finalement obtenu de ses partenaires de l’Union Européenne et du Fonds Monétaire International lui donne donc le souffle nécessaire pour entreprendre la difficile tâche de remettre en ordre ses finances. Ce plan pourrait peut-être, ou pas, empêcher que l’Espagne et le Portugal ne se retrouvent dans une situation similaire, ou même ne se perdent éventuellement dans un défaut à la Grecque. Quel que soit la suite des évènements, la débâcle grecque aura clairement infligé un coquard à l’UE.

Finalement, la crise est encore une autre manifestation de ce que j’appelle « le trilemme politique de l’économie mondiale » : globalisation économique, démocratie politique et les États-nations sont mutuellement irréconciliables. Pas plus de deux axes ne peuvent agir concomitamment. La démocratie n’est compatible avec la souveraineté nationale que si la globalisation est bridée. Si nous encourageons la globalisation tout en conservant l’État-nation, nous devons alors saborder la démocratie. Et si nous voulons globalisation et démocratie, nous devons écarter l’État-nation et nous efforcer de renforcer la gouvernance internationale.

L’histoire de l’économie mondiale montre le trilemme à l’ouvre. La première période de globalisation, qui durât jusqu’en 1914, fut un succès tant que les politiques économiques et monétaires furent isolées des pressions politiques intérieures. Ces politiques pouvaient alors être totalement assujetties à la demande en étalon-or et à la libre circulation des capitaux. Mais dès que la franchise politique fut élargie, la classe ouvrière s’organisât, les politiques de masse devinrent la norme, les objectifs économiques nationaux entrèrent en conflit avec (et furent submergées par) les contraintes et les règlementations externes.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/m4FdZdtfr;
  1. mahroum18_HAIDAR HAMDANIAFP via Getty Images_iraqprotestfire Haidar Hamdani/AFP via Getty Images

    The Arab World Needs a Brexit Debate

    Sami Mahroum

    The Arab world has witnessed at least one big Brexit-like event every decade since 1948 – and these political, economic, and social ruptures never seem to heal. The impact of these self-inflicted disasters is now painfully evident, and ongoing street protests in several countries suggest that a moment of reckoning may have arrived.

    0
  2. lhatheway7_Claudio Santistebanpicture alliance via Getty Images_ECBFedLagardePowell Claudio Santisteban/picture alliance via Getty Images

    Restoring Central Banks’ Credibility

    Larry Hatheway

    The old central-bank playbook of slashing interest rates to spur consumption, investment, and employment has become less effective since the 2008 financial crisis. Yet without effective tools and the public's confidence, central banks will be unable to rise to the occasion when the next recession arrives.

    0
  3. fischer163_action press-PoolGetty Images_natoflagsoldiers Action Press-Pool/Getty Images

    The Day After NATO

    Joschka Fischer

    French President Emmanuel Macron has drawn criticism for describing NATO as brain dead and pursuing a rapprochement with Russian President Vladimir Putin. But now that a wayward America could abandon the continent at any moment, Macron's argument for European defense autonomy is difficult to refute.

    9