Evaluer l’Obamanomique

PALO ALTO – Il est encore un peu tôt pour évaluer l’intégralité de l’impact économique des politiques proposées ou adoptées par le Président Barack Obama mais une lecture préliminaire montre des bénéfices limités à court terme pour des coûts importants à long terme. Cette administration exploite une situation de crise pour mettre en place un vaste programme qui est sensé remettre en marche l’ensemble de l’économie américaine, des services financiers et du secteur automobile à la santé, l’énergie et la distribution de revenu.

Obama a sous-traité les détails de sa politique de relance de 787 milliards de dollars au Congrès, et bien sur, les vieux barons de cette assemblée l’ont farcie de porc et de mesures sociales. Seuls 4% à 6% de ces fonds ont depuis été dépensé et le gouvernement fédéral commence à faire pression sur les états, comme par exemple en Californie ; cette dernière ne doit pas procéder à une légère baisse des salaires de quelques ouvriers syndiqués si elle ne veut pas perdre l’aide de 7 milliards de dollars prévue. (L’intervention dans les relations contractuelles ex post pour appuyer les demandes syndicales est l’une des caractéristiques de cette administration).

Le programme d’allègement des saisies est même beaucoup plus lent à se mettre en place et devrait se confronter à un certain nombre de problèmes quant au traitement des hypothèques défaillantes, lequel pourrait en provoquer de nouvelles.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/Y8Kz957/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.