Mondialisation et ONU

Après le terrible mois de septembre, quand les attaques terroristes et les représailles qui s'en sont suivies ont contribué à amonceler les nuages au-dessus de l'économie mondiale, novembre a démontré la résistance de la mondialisation. La dépression économique mondiale a conduit la plupart des pays à s'allier, non seulement dans la chasse aux terroristes, mais également dans le renforcement de la coopération mondiale. Plusieurs événements survenus en novembre laissent planer l'espoir d'une communauté internationale plus forte, avec les avantages économiques qui s'ensuivent.

Tout d'abord, plus de 100 pays se sont rassemblés à Marrakech, au Maroc, afin de conclure un accord unique de l'ONU portant sur la limitation des changements climatiques mondiaux. Ces pays ont accepté de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre afin de ralentir le processus de réchauffement mondial.

Oui, les Etats-Unis ne participent pas encore à l'accord, même si l'Amérique représente le pays qui contribue le plus au monde aux émissions de gaz à effet de serre. Toutefois, la possibilité de parvenir à un accord mondial malgré l'absence des Etats-Unis peut s'avérer pleine de promesses. Aucun pays isolé, même la plus grande économie mondiale, ne peut arrêter la coopération d'autres pays. Les Etats-Unis pourraient bientôt participer à ces discussions internationales.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/KIkQt5p/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.