Fabrice Coffrini/Getty Images

Quels dirigeants pour les grandes organisations internationales ?

OXFORD – L'ONU est à la recherche d'un nouveau secrétaire général, l'Organisation mondiale de la santé va changer de directeur général, la Banque mondiale vient de voir renouvelé le mandat de son président et quelques autres institutions internationales auront prochainement de nouveaux dirigeants. La question de leur choix est cruciale, d'autant que les conflits d'intérêt entre les USA et leurs alliés, ainsi que la montée en puissance de la Chine et de la Russie, font obstacle à la coopération internationale.

Dans le passé, le choix du candidat traduisait les rivalités entre pays, tandis que l'on assistait à des concours de popularité entre Etats, ONG et média. Ce n'était certainement pas la meilleure méthode, mais en position hégémonique, les USA pouvaient et voulaient garantir le bon fonctionnement des institutions internationales - ce qui rendait possible la coopération.

En Amérique, les déclarations imprévisibles de Donald Trump et son point de vue isolationniste préoccupent le reste du monde qui s'inquiète d'un possible changement de rôle des USA sur la scène internationale. Leurs alliés européens ne sont pas en très bonne posture du fait de problèmes économiques plus ou moins inextricables, du Brexit et de la montée du populisme dans de nombreux pays.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/2AbCsyU/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.