Vaccinators give the oral cholera vaccine to Rohingya  Paula Bronstein/Getty Images

Une année de réussites en santé mondiale

BANGKOK – Dans le domaine du développement humain, l’année qui vient de finir s’est avérée bien meilleure que la plupart l’avaient prédit. Une décennie après le début de la grande récession, la relance économique s’est poursuivie en 2017 et des progrès importants ont été réalisés sur des questions comme la pauvreté, l’éducation et le réchauffement planétaire.

Mais les réalisations les plus importantes des 12 derniers mois sont sans doute en santé mondiale. Je compte 18 réussites uniques en 2017, beaucoup d’entre elles serviront d’assise à d’autres progrès pour les mois et les années à venir.

Le premier succès notoire arrive tôt dans l’année, lorsqu’un record mondial Guinness a été établi pour le don le plus important de médicaments effectué dans une période de 24 heures. Le 30 janvier, plus de 207 millions de doses médicamenteuses ont été administrées pour le traitement de maladies tropicales négligées, dont la dracunculose, la lèpre et la conjonctivite trachomateuse. Cet exploit remarquable a été rendu possible par la Fondation Bill & Melinda Gates et par des pharmaceutiques, dont Bayer, Novartis, Pfizer et l’entreprise dont je fais partie, Sanofi Pasteur.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

Help make our reporting on global health and development issues stronger by answering a short survey.

Take Survey

http://prosyn.org/IDYrcWH/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.