27

Croissance mondiale et nouvelle médiocrité économique

NEW-YORK – Il y a peu, le FMI et d'autres institutions ont révisé encore une fois à la baisse leurs prévisions relatives à la croissance mondiale. Cela n'a rien d'étonnant, car à l'exception de  quelques pays à l'économie florissante, la plupart sont en difficulté.

Parmi les pays avancés, les USA viennent de traverser deux trimestres consécutifs de croissance annuelle de 1%. La prolongation du relâchement monétaire a provoqué un redressement cyclique dans la zone euro, bien que le taux de croissance potentiel de la plupart de ses pays membres soit nettement inférieur à 1%. Au Japon, ''l'abénomics" [la politique économique du Premier ministre Shinzo Abe] est en perte de vitesse, et du fait du ralentissement économique depuis la mi-2015, le pays est au bord de la récession. Au Royaume-Uni l'incertitude qui entoure le référendum de juin sur son maintien au sein de l'UE conduit les entreprises à suspendre les embauches et les investissements. Et d'autres pays avancés comme le Canada, l'Australie ou la Norvège pâtissent de la baisse du prix des matières premières.

La situation de la plupart des pays émergents n'est guère meilleure. En ce qui concerne les cinq pays qui forment le BRICS, le Brésil et la Russie sont en récession, l'Afrique du Sud a une croissance presque nulle et la Chine connaît un ralentissement structurel. Le cinquième, l'Inde, s'en sort bien seulement parce qu'au royaume des aveugles, les borgnes sont rois - ainsi que l'a formulé le gouverneur de la banque centrale indienne, Raghuram Rajan. Beaucoup d'autres pays émergents sont aussi confrontés depuis 2013 à un ralentissement en raison des mauvaises conditions extérieures, de la fragilité de leur économie (due à une politique monétaire et budgétaire trop relâchée et à un crédit trop facile). Et plutôt que de procéder à des réformes favorables aux marchés ils s'orientent souvent vers des variantes du capitalisme d'Etat.

Pire encore, la croissance potentielle est à la baisse, tant pour les pays avancés que pour les pays émergents :