roach111_westend61_getty images_shipping trade Westend61/Getty Images

Une économie mondiale sans matelas de sécurité

NEW HAVEN – Grâce aux données désormais disponibles sur une année complète, nous commençons à prendre conscience du danger auquel l’économie mondiale a échappé de justesse en 2019. D’après les toutes dernières estimations du Fonds monétaire international, le PIB mondial a augmenté de seulement 2,9 % l’an passé – soit sa plus mauvaise performance depuis la nette récession observée au plus fort de la crise financière mondiale de 2009, et loin du rythme de 3,8 % de la reprise d’après-crise sur la période 2010-2018.

En surface, une croissance mondiale de 2,9 % n’apparaît pas problématique. Quarante années de recul nous prouve cependant le contraire. Depuis 1980, la croissance tendancielle du PIB mondial atteint en moyenne 3,5 %. Dans n’importe quelle économie, comme au niveau planétaire, la clé pour évaluer les implications de la croissance réside dans les éloignements observés par rapport à cette tendance – dans l’esprit de ce que l’on appelle l’écart de production. La baisse de l’an dernier (0,6 point de pourcentage) par rapport à la tendance a très inconfortablement rapproché la croissance du seuil mondial de récession largement admis, à savoir environ 2,5 %.

Si les économies dans leur individualité se contractent naturellement en période de franche récession, c’est rarement le cas pour l’économie mondiale dans son ensemble. Grâce aux travaux approfondis du FMI sur l’économie planétaire, qui couvrent un large ensemble de 194 pays, nous savons que lors d’une récession mondiale, environ la moitié des économies de la planète se contracte généralement, tandis que l’autre moitié poursuit son expansion – à un rythme certes modeste. Or, la récession mondiale survenue il y a dix ans a nettement fait exception à cette règle : début 2009, pas moins de trois quarts des économies de la planète étaient en situation de contraction, ce qui a fait pencher la balance du côté d’une rare contraction franche du PIB mondial, premier ralentissement de cette ampleur pour l’économie mondiale depuis les années 1930.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/WMYxTuJfr