money stethoscope  gerenme/Getty Images

Financer pleinement le Fonds mondial

NEW YORK – La mesure de santé publique la plus importante de 2019 est la reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Ces trois maladies qui tuent actuellement environ 2,5 millions de personnes par an, pourraient être entièrement contenues en 2030, avec un nombre de décès réduit à presque zéro. Le Fonds mondial est le principal instrument pour y parvenir, et il a besoin de 10 milliards de dollars par an pour accomplir sa mission.

On estime que le Fonds mondial, créé en 2001 par Kofi Annan, a sauvé 27 millions de vies et contrôlé les trois épidémies à tel point qu'il soit réaliste de penser qu’elles puissent prendre fin d’ici 2030. Bien qu'aucune des trois maladies ne puisse être complètement éradiquée d’ici là, il est possible de mettre fin à presque tous les décès et toutes les nouvelles infections, parce que le diagnostic, la prévention et le traitement se sont nettement améliorés et sont devenus beaucoup moins coûteux au cours des 25 dernières années.

Dans le cas du SIDA, le traitement du virus VIH maintient non seulement les personnes infectées en bonne santé, mais réduit également la charge virale à tel point que ces personnes ne peuvent pratiquement plus en infecter d’autres. En ce sens, « le traitement est la prévention »: le traitement d'une proportion suffisamment élevée de personnes séropositives mettra en grande partie fin à la transmission du virus.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/d2YsKwX/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.