Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

prasad13_AdamGaultgettyimages_mapdescendinggraph Adam Gault/Getty Images

Peut-on mettre un terme à la stagnation synchronisée ?

ITHACA – Le ralentissement économique mondial se transforme en stagnation, certaines grandes économies n'ayant qu'une croissance faible, d'autres une croissance quasi nulle - voire même en légère contraction. Jusqu'à présent tout au moins, les craintes d'une récession mondiale imminente semblent prématurées. Mais les décideurs sont peu enclins à enclencher des réformes fondamentales. Par ailleurs, ils disposent d'une faible marge de manœuvre pour une relance macroéconomique efficace et semblent donc à court de moyens pour relancer la croissance.

Les raisons de ce ralentissement sont évidentes. Les tensions commerciales persistantes, l'instabilité politique, les risques géopolitiques et les inquiétudes relatives à l'efficacité limitée de la politique monétaire continuent d'éroder la confiance des entreprises et des consommateurs, ce qui freine les investissements et la croissance de la productivité. Les flux du commerce international sont directement touchés. L'Organisation mondiale du commerce a récemment réduit ses prévisions de croissance du commerce mondial en 2019 de 2,6 % à 1,2 %. En outre, le Baltic Dry Index, un indice commercial largement consulté fondé sur les prix d'expédition des marchandises sèches en vrac, a presque doublé au cours des huit premiers mois de cette année, mais a depuis baissé d'environ 30 %, ce qui a balayé tout espoir d'une reprise du commerce.

Dans l'intervalle, l'incertitude mondiale a maintenu la cote du dollar américain à un niveau fort par rapport à la plupart des autres principales devises. Bien que la valorisation du dollar ait subi certaines pressions des économies non-américaines dépendantes des exportations ou de capitaux étrangers, elle a fait augmenter le risque d'une guerre ouverte des monnaies.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/ATORfrjfr;
  1. pisaniferry106_Mark WilsonGetty Images_phase one agreement trump china  Mark Wilson/Getty Images

    Explaining the Triumph of Trump’s Economic Recklessness

    Jean Pisani-Ferry

    The Trump administration’s economic policy is a strange cocktail: one part populist trade protectionism and industrial interventionism; one part classic Republican tax cuts skewed to the rich and industry-friendly deregulation; and one part Keynesian fiscal and monetary stimulus. But it's the Keynesian part that delivers the kick.

    4
  2. yu49_ShengJiapengChinaNewsServiceVCGviaGettyImages_G20trumpjinpingshakehands Sheng Jiapeng/China News Service/VCG via Getty Images

    PS Say More: Keyu Jin

    Keyu Jin assesses the “phase one” US-China trade deal, questions whether the US can ever accept China’s development model, and highlights a key difference in how the Hong Kong protests are viewed inside and outside China.
    0