Une stratégie mondiale contre les risques de catastrophes naturelles

SENDAÏ – Les niveaux de risques de catastrophe actuels sont alarmants. Le coût des dégâts sur les immeubles résidentiels et commerciaux dans le monde entier s'élève en moyenne à 314 milliards de dollars chaque année. Le secteur privé représente 85% de ce coût. Parallèlement un nouveau rapport des Nations Unies montre que les investissements annuels de 6 milliards de dollars consacrés à la réduction des risques de catastrophe peuvent s'estimer à hauteur d'une économie de 360 milliards de dollars.

Des centaines de dirigeants d'entreprise, conscients des coûts dramatiques (et des avantages potentiels) en jeu se préparent actuellement à assister à une conférence des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophes naturelles à Sendaï au Japon. Dix ans plus tôt, lors du dernier rassemblement de ce genre, le secteur privé n'était guère représenté. A présent, les entreprises et les entrepreneurs seront là en force pour explorer une gamme d'opportunités intéressantes.

La région de Tohoku du Japon, où se tiendra la réunion, rappelle avec force à quel point l'impact économique d'une catastrophe se répercute bien au-delà de son épicentre. Dévastée il y a quatre ans par le fort séisme et tsunami dans l'Est du Japon, la production automobile du Japon a été réduite de près de moitié. Le préjudice financier ne se limite pas aux frontières du pays : en conséquence directe du ralentissement économique au Japon, la production automobile a chuté de près de 20% en Thaïlande, de 50% en Chine et de 70% en Inde.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/Mqiz2Hk/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.