S'Attaquer sérieusement au terrorisme en Russie

La décision des autorités russes d'investir 157 milliards de roubles supplémentaires (plus de 5 milliards) dans la lutte contre le terrorisme est une réponse plus impressionnante que les discours musclés récemment émis depuis le Kremlin, et même la demande de Vladimir Poutine pour centraliser le pouvoir entre ses mains. En effet, après la crise des otages du théâtre de Dubrovka à Moscou en 2002, on avait assisté au même discours musclé sans qu'aucun fond ne soit débloqué.

Ces nouveaux milliards semblent prouver les nouvelles résolutions du gouvernement, mais financer ainsi la guerre contre le terrorisme suffira-t-il ?

Le Kremlin refuse d'admettre publiquement que le terrorisme moderne prend racine principalement dans la guerre tchétchène, qui maintenant se métastase à travers tout le Nord du Caucase. Les combattants tchétchènes et leurs supporters font la preuve au quotidien que la guerre n'est pas finie, et les annonces audacieuses sans fin, telles que celles prononcées récemment par le Président tchétchène Alu Alkhanov, récemment élu, à propos des " mesures efficaces " mises en place pour combattre le terrorisme, font plutôt effet de simple rhétorique creuse.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/5hzhpV5/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.