29

Le mauvais débat sur l'excédent commercial de l'Allemagne

BERLIN – Maintenant que l'excédent des comptes courants de l'Allemagne atteint la somme record de 270 milliards d'euros, presque 8,7% du PIB du pays, la polémique sur son modèle économique redouble d'intensité. Les politiciens de la zone euro et le gouvernement de Donald Trump se rejettent la responsabilité de ce déséquilibre économique, mais tous accusent l'euro.

Le gouvernement de Trump reproche à l'Allemagne de trop exporter et de manipuler l'euro. Pourtant son excédent commercial n'a pas grand chose à voir avec l'euro, bouc émissaire facile servant à camoufler des erreurs politiques.

Beaucoup d'Allemands considèrent la dernière salve de critiques comme un signe de jalousie et réfutent brutalement l'idée que leur pays chercherait à bénéficier d'un avantage concurrentiel inéquitable. L'Allemagne, disent-ils, ne pratique pas le dumping et ne favorise pas les exportations directes, et ses dirigeants ne cherchent pas à manipuler l'euro.

Bien au contraire, avant l'adoption de la monnaie commune, l'Allemagne avait depuis des dizaines d'années une politique du mark fort pour pousser ses exportateurs à innover afin de rester compétitif, plutôt que de compter sur le taux de change. C'était d'ailleurs la cause principale de la pérennité du miracle économique allemand (Wirtschaftswunder). En réalité la critique de l'excédent commercial de l'Allemagne repose sur trois erreurs.