Frankfurt Thomas Lohnes/Getty Images

Qu’est-ce qui ne va pas en Allemagne ?

ROME – Si l’Italie peut apparaître aujourd’hui comme « l’homme malade de l’Europe », elle n’est pas le seul pays qui ait besoin d’un traitement. Bien au contraire. La puissante Allemagne semble avoir attrapé froid.

L’Italie est, il est vrai, en bien mauvaise posture. Au cours des vingt dernières années, la croissance annuelle du PIB n’y a été en moyenne que de 0,46% et la dette publique a régulièrement augmenté, pour atteindre 130% du PIB. Le chômage est demeuré très élevé, l’investissement s’effondre et le secteur bancaire connaît de graves problèmes.

Autre source d’inquiétude, le nombre de femmes en âge d’avoir un enfant a baissé de presque deux millions depuis la chute du mur de Berlin en 1989. Et la part des travailleurs actifs ayant reçu un enseignement universitaire stagne à des niveaux à peine comparables à ceux des autres économies avancées.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/oIPtmlE/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.