L’Allemagne et ses voisins

FRANKFURT – Lors d’un récent séjour en Allemagne, j’ai entendu deux discours divergents. L’un d’eux évoquait la robustesse de l’économie allemande, son faible niveau de chômage, la solidité de ses finances et son bon positionnement concurrentiel vis-à-vis des segments les plus dynamiques de la demande mondiale. L’autre s’alarmait d’une économie entravée par d’interminables crises européennes d’endettement, dont les auteurs cherchaient à rejeter la responsabilité et les besoins de financement sur le bilan irréprochable de l’Allemagne.

Les deux discours se défendent, mais ils ne peuvent pas coexister éternellement. Il est difficile de maintenir une maison en bon état dans un quartier qui se dégrade. Soit le quartier s’améliore, soit la maison se dévalorise, et le fait qu’un discours l’emporte sur l’autre aura beaucoup d’impact sur l’Allemagne, l’Europe et l’économie mondiale.

L’Allemagne récolte aujourd’hui le fruit de longues années de sage gestion économique. Ses dirigeants se sont non seulement efforcés de maintenir la bonne santé des finances publiques, mais ils ont engagé de difficiles réformes structurelles, visant à renforcer la compétitivité du pays sur le plan international, ainsi que de douloureuses réformes visant à restructurer le marché du travail. Aujourd’hui, l’Allemagne est l’une des rares économies avancées à avoir créé beaucoup d’emplois, tout en ayant maintenu la stabilité financière. Autrement dit, elle est en tête des pays notés AAA.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/sFz9rqr/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.