Reichstag Carsten Koall/Getty Images

La dangereuse obsession de l’Allemagne

PARIS – Alors qu’à Berlin la CDU et son parti frère bavarois, la CSU, tentent de former avec le Parti libéral-démocrate (FDP) et les Verts une coalition « Jamaïque », inédite à ce jour, le reste de l’Europe attend avec anxiété le programme de gouvernement qui sortira de ces négociations. 

Les enjeux pour l’Europe sont considérables. Les temps que nous vivons ne sont en effet pas ordinaires. La montée du nationalisme économique, les menaces croissantes en matière de sécurité et la crise des réfugiés appellent des réponses collectives. La Chine s’affirme de plus en plus et l’administration Trump ne fait mystère, ni de son mépris pour l’Union européenne, ni de sa méfiance envers la puissance économique allemande.

L’Europe, quant à elle, est ébranlée et mise au défi par le Brexit et par l’attitude des gouvernements de Pologne et de Hongrie – deux pays qui, comme l’a récemment fait remarquer Constanze Stelzenmüller de la Brookings Institution, tirent parti des avantages offerts par leur qualité de membre de l’Union européenne mais n’ont guère de considération pour les devoirs correspondants.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/JQfYc8r/fr;

Handpicked to read next