Refugee protest in Munich Joerg Koch/Stringer

Leçons d’Allemagne pour intégrer les réfugiés

DAVOS – Les gouvernements du monde entier sont confrontés à un énorme défi. Le nombre de migrants internationaux a augmenté ces dernières années, pour atteindre 244 millions en 2015 – une augmentation de 41% par rapport à 2000. Alors que l’on dénombre parmi ceux-ci 20 millions de réfugiés, une intégration rapide et responsable dans les sociétés d'accueil est indispensable pour empêcher un cauchemar humanitaire. Le défi logistique que cela représente exerce une pression croissante sur les pays confrontés aux plus grands afflux.

L’Allemagne, qui a reçu environ 1,1 millions de personnes en 2015, ne connaît que trop bien cette pression. Pourtant, l'Allemagne n'a pas plié. Au contraire, elle a géré la pression extrêmement bien, ce qui prouve que, grâce à une collaboration soutenue entre les gouvernements, les entreprises et la société civile, les pays peuvent développer des approches efficaces pour répondre aux besoins des réfugiés et des pays qui les reçoivent.

Pour réussir, chaque pays doit veiller à ce qu'il dispose des capacités, des ressources et des structures pour gérer les besoins des réfugiés de manière efficace. Une saine gestion et une coordination entre les pays de transit et de destination peuvent permettre aux gouvernements, entreprises, ONG et organismes d'aide de répondre plus efficacement aux défis qui se poseront inévitablement le long du chemin. Dans le même temps, pour veiller à ce que les acteurs des pays de transit et d'accueil fournissent effectivement ce dont les réfugiés ont besoin, les défis qui se posent doivent être considérés du point de vue des réfugiés.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/0VA27MQ/fr;
  1. solana105_JUANMABROMATAAFPGettyImages Juan Mabromata/AFP/Getty Images

    The Lost Spirit of the G20

    Javier Solana

    As Japan prepares to host its first G20 leaders’ summit later this month, little remains of the open and cooperative spirit that marked the first such gathering in 2008. But although the United States will most likely continue its protectionist drift, other G20 countries should use the occasion to make a clear case for free trade.

  2. velasco94_YoustGettyImages_headswithbooksstaring Youst/Getty Images

    The Experts We Need

    Andrés Velasco

    Policy gurus spend too much time with others like them – top civil servants, high-flying journalists, successful businesspeople – and too little time with ordinary voters. If they could become “humble, competent people on a level with dentists,” as John Maynard Keynes once suggested, voters might identify with them and find them trustworthy.

  3. benami152_KiyoshiOtaPoolGettyImages_trumpmelaniaeatinginJapan Kiyoshi Ota - Pool/Getty Images

    Don’t Feed the Donald

    Shlomo Ben-Ami

    For Japanese Prime Minister Shinzo Abe, appeasing US President Donald Trump is not so much a choice as a necessity: he must prove to Japan’s people and their neighbors, particularly the Chinese, that he knows how to keep Trump on his side. But Abe's strategy won't work with a US administration as fickle and self-serving as Trump’s.

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.