Macron Merkel Tobias Schwartz/Getty Images

L'Allemagne sera perdante si Macron échoue

FRANCFORT – L'élection d'Emmanuel Macron a suscité un énorme soupir de soulagement en Allemagne : un centriste pro-européen a vaincu une populiste d'extrême-droite, Marine Le Pen, la dirigeante du Front national. Mais si l'on veut contenir la menace nationaliste qui pèse sur l'Europe, l'Allemagne devra travailler avec le nouveau président français pour répondre aux défis économiques qui ont poussé nombre d'électeurs à rejeter l’Union européenne.

Ce ne sera pas facile. En Allemagne moins de deux jours après l'élection de Macron, on critiquait déjà des parties essentielles de son programme économique, notamment sa proposition de réforme de la gouvernance de la zone euro.

Dans son manifeste de campagne, il proposait l'idée de davantage de fédéralisme au sein de la zone euro, avec notamment un budget commun pour les biens publics européens administré par un ministre de l'économie et des finances de la zone euro responsable devant un parlement de la zone euro. Il appelait également à une plus grande coordination de la fiscalité et du contrôle aux frontières, à une meilleure protection du marché intérieur et à une politique de l’approvisionnement/d’achats du secteur publiques privilégiant le "made in Europe" face à la menace grandissante de protectionnisme de la part des USA.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/ZYa3BHn/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.