Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

kotz10_Boris Roesslerpicture alliance via Getty Images_manstandingECB Boris Roessler/picture alliance via Getty Images

Allemagne versus BCE

CAMBRIDGE – Le débat allemand autour de la politique budgétaire et monétaire a pris ces derniers mois une tournure intéressante. Les dogmes économiques d’hier, profondément ancrés, notamment le principe selon lequel le secteur public devrait s’efforcer de générer un excédent budgétaire quelles que soient les conditions macroéconomiques, sont en effet aujourd’hui réexaminés, du moins par certains.

La situation économique se dégrade actuellement rapidement. L’économie allemande – depuis longtemps moteur de croissance de la zone euro – est aujourd’hui incontestablement vacillante. De puissants courants sous-jacents contribuent à ce ralentissement, à tel point que la probabilité d’une récession allemande typique (en termes d’ampleur et de durée), voire pire, est actuellement élevée.

Le principal vent de face réside bien entendu dans l’incertitude qui émane d’un environnement commercial mondial de plus en plus litigieux, lequel menace particulièrement les économies ouvertes telles que l’Allemagne et ses voisins, tous profondément intégrés aux chaînes de valeur des fabricants du pays.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/2U7jyAOfr;