fischer179_Michael Kappelerpicture alliance via Getty Images_bundestag merkel Michael Kappeler/picture alliance via Getty Images

Le retour de la politique allemande

BERLIN – Après 16 ans passés au poste de Chancelière allemande, le règne d'Angela Merkel touche à sa fin. Qu'on l'aime ou qu'on la déteste, elle laisse son empreinte sur tout une période de notre histoire. Mais les époques politiques se terminent rarement dans le calme, et les adieux de « Mutti » à la politique allemande ne font pas exception à la règle.

La campagne politique allemande commence enfin à s'animer. Les deux premières élections d'État dans une super année d'élections portent à croire que les élections fédérales du 26 septembre risquent de déboucher sur une nouvelle coalition gouvernementale, sans l'Union chrétienne-démocrate de Merkel, ni son parti frère bavarois, l'Union chrétienne-sociale.

Dans les États de Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, les pertes importantes pour la CDU ont coïncidé avec des victoires tout aussi importantes pour les Verts, ainsi qu'avec une proportion stable des voix pour le Parti libéral-démocrate (FDP). Il est donc question aujourd'hui d'une possible coalition « tricolore » entre le Parti social-démocrate (rouge), le FDP (jaune) et les Verts. Tout à coup, il devient réaliste d'envisager un changement de gouvernement à Berlin.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/ZpX35N5fr