9

Soutenir la renaissance ukrainienne

NEW YORK – À l’issue d’un terrible crescendo de violence, le soulèvement ukrainien a finalement connu un dénouement étonnamment positif. Contrairement aux attentes les plus rationnelles, un groupe de citoyens armés de simples barres de fer et parés de boucliers faits de cartons et autres couvercles de poubelle est parvenu à défaire une force policière autorisée à tirer à balles réelles. Bien que les affrontements aient fait de nombreuses victimes, les citoyens l’ont finalement emporté. C’est ainsi que nous avons assisté à l’un de ces moments historiques qui marquent la mémoire collective d’une empreinte durable.

Comment un tel renversement a-t-il pu se produire ? Le principe d’indétermination de Werner Heisenberg autour de la mécanique quantique nous fournit en quelque sorte une réponse, selon une métaphore appropriée. D’après Heisenberg, les phénomènes subatomiques sont susceptibles de se manifester soit en tant que particules, soit sous la forme d’ondes ; de la même manière, les êtres humains seraient ainsi tantôt amenés à se comporter en tant que particules individuelles, tantôt en tant que composantes d’une vague plus large. Autrement dit, le caractère imprévisible des événements historiques tels que le soulèvement ukrainien serait en partie lié à un élément d’incertitude caractérisant l’identité humaine.

L’identité des individus se compose à la fois d’aspects personnels et d’éléments d’unités plus larges auxquels ils appartiennent, l’influence des populations sur la réalité dépendant du fait que tels ou tels éléments dominent leur comportement. Lorsque des civils se sont lancés dans une attaque suicide contre les forces armées de Kiev, le 20 février, leur sentiment de représenter la « Nation » l’emportait clairement sur leur peur individuelle de perdre la vie. C’est ainsi qu’une société profondément divisée, au bord de la guerre civile, a été balayée pour laisser la place à un sentiment d’unité sans précédent.

Le caractère durable de cette unité dépendra de la manière dont réagira l’Europe. Les Ukrainiens ont démontré leur allégeance à une Union européenne elle-même désespérément divisée, la crise de l’euro montant les pays créanciers et débiteurs les uns contre les autres. C’est la raison pour laquelle la Russie est facilement parvenue à déjouer les négociations entre UE et Ukraine autour d’un accord d’association.