0

Le général Marshall sur la mer Égée

BERKELEY – il devrait être évident aux yeux même des plus bornés que l’économie grecque a désespérément besoin d’aide. Le chômage est de 16% et continue de croître. Même après une année d’insoutenables coupes budgétaires, le déficit du budget dépasse encore 10% du PIB. Les résidents ne payent pas d’impôts. Le système d’enregistrement foncier est un désastre. La confiance dans les banques est au plus bas, et plus encore vis-à-vis du gouvernement et de sa politique.

Puisque l’économie a besoin d’aide, voici une idée innovante : apportons lui cette aide. Il est temps que l’Union Européenne présente un plan Marshall pour la Grèce.

Plutôt que d’alourdir d’emprunts supplémentaires le poids déjà insoutenable de la dette du pays, l’UE devrait proposer un programme d’aide étrangère sur plusieurs années. Le gouvernement grec et les donateurs décideraient ensemble des projets à financer. Ces derniers pourraient consister en de nouvelles usines de production d’énergie solaire ou éolienne, de manière à ce que la Grèce devienne leader dans l’exportation d’énergie, ou la réhabilitation des ports pour renforcer sa plateforme commerciale en direction de l’est méditerranéen.

L’expertise et l’aide étrangères pourraient être utilisées pour moderniser les systèmes d’enregistrement foncier et de perception de l’impôt. Les fonds pourraient être utilisés pour recapitaliser les banques et soulager un peu la dette. Ils pourraient être utilisés pour financer le soutien du gouvernement envers les chômeurs, les indigents, et les plus âgés, principales victimes de la crise financière.