Prostest before G20 in Hamburg Getty Images

Le mondialisme mal inspiré du G20

HAMBOURG – Le sommet annuel du G20 à Hambourg est sans doute l'un des plus intéressants de ces dernières années. Cela tient notamment à la présence pour la première fois du président Trump qui traite le multilatéralisme et la coopération internationale avec un dédain marqué.

Il participe au sommet de Hambourg après s'être désengagé de la promesse faite lors du sommet de l'année dernière d'adhérer "le plus rapidement possible" à l'accord de Paris sur le climat. Et il ne fera guère preuve d'enthousiasme à l'égard des exhortations traditionnelles formulées lors de ces réunions à renoncer au protectionnisme et à intensifier l'aide aux réfugiés.

Par ailleurs le sommet de Hambourg vient à la suite de deux sommets annuels du G20 qui se sont tenus dans des pays autoritaires (la Turquie en 2015 et la Chine en 2016) où il était possible d'étouffer toute contestation. Le sommet de cette année est l'occasion de manifestations tapageuses dirigées non seulement contre Trump, mais aussi contre le président turc Erdogan et le président russe Poutine.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/bJRNr08/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.