nhong1_GARY RAMAGEPOOLAFP via Getty Images_g20virtualmeetingcoronavirus Gary Ramage/Pool/AFP via Getty Images

Le G20 doit à nouveau prendre le leadership

SÉOUL – La pandémie de COVID-19 fait planer une ombre sur l’économie mondiale, rendant impossible à anticiper l’avenir même proche. La limitation des mouvements transfrontaliers et les confinements nationaux réduisent rapidement la production et la consommation mondiales, tout en perturbant les chaînes de valeur. Les incertitudes croissantes créent un cercle vicieux, dans lequel la contraction de l’économie réelle se répercute sur le secteur financier, ce qui réduit le crédit pour les sociétés non financières. Il y a de bonnes raisons de craindre que les chocs économiques engendrés par le COVID-19 se révèleront plus conséquents et plus durables que ceux entraînés par la crise financière mondiale de 2008, voire par la Grande Dépression des années 1930.

En cette période critique, le monde se tourne à nouveau vers le leadership du G20. Créé à la suite de la crise financière asiatique de 1997 – qu’il est parvenu à résoudre – le G20 était initialement un rassemblement des ministres des finances et banquiers centraux de ses États membres. Il a ensuite évolué jusqu’à devenir un forum des chefs d’État et de gouvernement pendant la crise de 2008. Le G20 joue depuis un rôle crucial dans l’économie mondiale, en facilitant la coopération internationale, ainsi qu’en formulant des orientations précieuses en temps de crise. Face au choc sans précédent du COVID-19, le G20, dont les États membres représentent environ 90 % de la production mondiale, doit aujourd’hui à nouveau entrer en scène.

Depuis le milieu du mois de mars, et l’appel du président sud-coréen Moon Jae-in en faveur d’un sommet virtuel du G20 en urgence, qui a eu lieu le 26 mars, les gouvernements ont rapidement travaillé sur une réponse à la crise. Lors de ce sommet, les dirigeants du G20 se sont engagés à mener une coordination étroite dans quatre principaux domaines de politiques : santé, économie, commerce, et coopération internationale. Ils ont également promis de prendre l’initiative en travaillant ensemble pour éteindre l’incendie planétaire. Désormais, tous les gouvernements et organisations internationales, sous la conduite des organes consultatifs de niveau ministériel du G20, œuvrent ensemble à l’élaboration d’un plan d’action concret permettant d’honorer les engagements affirmés des dirigeants nationaux.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/K8XBvL7fr