Recep Tayyip Erdogan Dirk Waem/Belga via ZUMA Press

Croissance globale et justice mondiale

ANKARA – À l'heure où la France et le monde pleurent le massacre d'innocents à Paris par des terroristes, les dirigeants du G-20 vont se réunir à Antalya en Turquie. La terreur va passer en tête de la longue liste des questions urgentes qui seront débattues. Le G-20, dont les membres représentent environ 85% de l'économie mondiale, a une responsabilité importante : relever les défis qui affectent les vies et la prospérité de millions de personnes à travers le monde. Cette organisation ne peut pas risquer de tomber dans l'autosatisfaction ni dans d'inaction, que ce soit au sujet du terrorisme ou de la situation fragile de l'économie mondiale.

Depuis que la Turquie a assumé la présidence du G-20 en décembre 2014, notre approche pour assurer une croissance globale et robuste par l'action collective a bénéficié du soutien de membres de l'organisation. Cet effort se fonde sur trois piliers : la mise en œuvre résolue des engagements passés, une relance des investissements comme moteur puissant de l'économie mondiale et la promotion de son caractère global, de sorte que les avantages de la croissance soient partagés par tous.

Sur la plan de la mise en œuvre, il y a eu de grands progrès En favorisant des politiques macro-économiques et budgétaires saines et en mettant en application des réformes structurelles solides, nous avons accompli un progrès significatif en vue d'augmenter le PIB collectif du G-20 de 2,1% d'ici 2018. Le système financier mondial est à présent plus résistant que jamais. Les capacités financières sont en cours de reconstruction et de nouveaux objectifs de croissance vont être atteints.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/GVqorOt/fr;