Russie : du football au racisme

MOSCOU – L’année 2010 s’est terminée en Russie par une flambée sans précédent de violences ultranationalistes. Des images d’émeutes et de casseurs néonazis ont fait la une des actualités télévisées.

Les violences ont débuté à la suite d’une bagarre ordinaire entre deux groupes de jeunes au sujet d’un taxi. L’un des groupes était composé de jeunes du Caucase du Nord, l’autre de supporters d’un club de foot de Moscou. L’un des meneurs des hooligans moscovites, Yegor Sviridov, a été tué au cours de la bagarre.

Le jour suivant, les rumeurs disaient que la police avait relâché tous les accusés du meurtre de Sviridov (il se trouve que les rumeurs étaient fondées). Des manifestations spontanées eurent lieu devant le siège de la police, sans que celle-ci intervienne pour autant.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/dcs0VN1/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.