15

La révolution circulaire

DAVOS – Au XVIème siècle, l'astronome Nicolas Copernic a fait une découverte majeure : c'était bien le Soleil et non pas la Terre qui était au centre de l'univers connu. À l'époque, beaucoup ont dénoncé l'intuition de Copernic comme une hérésie contre la doctrine chrétienne établie. En fin de compte la révolution copernicienne a ouvert la voie à une nouvelle vision scientifique du monde et a amélioré la prospérité de l'humanité.

Aujourd'hui le monde a besoin d'un changement de paradigme d'une ampleur comparable. Mais cette fois, c'est le modèle économique dominant qui doit être transformé.

En 2030, la classe moyenne mondiale comptera près de cinq milliards de personnes. Et toutes ces personnes seront en demande du même genre de services et de confort matériel dont les populations riches ont longtemps profité. Cela va mettre une pression croissante sur l'environnement et épuiser le stock mondial de ressources.

Le problème est que le monde a longtemps perpétué une perspective à court terme sur la production et la consommation de biens aussi bon marché que possible. Le résultat est une économie linéaire basée sur l'utilisation rapide, l'élimination et le remplacement des marchandises.