La Turquie doit-elle entrer dans l’Europe ?

Le 3 octobre 2005 s’est ouverte une négociation longue, difficile, mais plus encore surprenante. La Turquie négocie avec la Commission Européenne les conditions de son éventuelle entrée dans l’Union Européenne.

L’élément de surprise n’est pas dans la diffusion de l’information : la Turquie avait présenté se première demande d’adhésion en 1959, et c’est dès 1963 que la Communauté Economique Européenne –car tel était à l’époque le nom de ce rassemblement de nations – répondait : commençons par un accord douanier, mais la vocation de la Turquie à adhérer à l’Europe organisée et intégrée est évidente.

La surprise est plutôt dans le fait de bousculer quelque peu la géographie : la Turquie a 95% de son territoire et 80% de sa population en Asie.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/083y9bD/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.