0

Un Procès international pour Saddam Hussein

Maintenant que Saddam Hussein a été capturé, le monde a les yeux tournés sur son procès. Saddam devrait-il être jugé par les Irakiens en Irak ou bien devrait-il être présenté devant un tribunal international ? La future conférence sur la démocratie, les Droits de l'homme et le rôle de la Cour pénale internationale du Yémen les 10, 11 et 12 janvier fournira un forum pour débattre de ces questions.

Il est bien sûr évident que Saddam Hussein n'échappera pas à un procès pour toutes les exécutions sommaires, les actes de torture, les persécutions systématiques de centaines de milliers d'Irakiens qui ont marqué les décennies de son règne sanglant. Cependant, le but de ce procès ne peut pas seulement être de juger le dictateur et ses complices. Il faudra aussi prendre le chemin de la Réconciliation nationale à travers l'affirmation des principes universels tels que la non-discrimination, l'équité et la transparence au sein de la société irakienne.

Pendant des années, l'Irak n'a connu que la loi brutale de la force et de l'intimidation. Si le procès de Saddam Hussein et de son régime doit représenter le fondement d'un Irak libre, démocratique et réconcilié, alors les États-Unis, leader de la coalition à l'origine de sa chute, doivent tout mettre en oeuvre pour saisir cette occasion et proposer une justice avec des standards très élevés.

Le Président George W. Bush a déclaré qu'il " travaillerait avec les Irakiens pour trouver le moyen de juger [Saddam Hussein] de manière à satisfaire la communauté internationale ". Le meilleur moyen de satisfaire aux exigences de la communauté internationale et d'éviter les accusations de " justice du vainqueur " est d'accueillir la participation d'autres acteurs internationaux.