bizhan2_ FABRICE COFFRINIAFPGetty Images_ashraf ghani Fabrice Coffrini/AFP/Getty Images

Afghanistan : comment corriger un processus de paix structurellement vicié

OXFORD – En février, le président afghan Ashraf Ghani a proposé aux talibans de négocier sans conditions préalables pour parvenir à un règlement politique de la situation. Pour encourager ce processus, les USA ont répondu favorablement à la demande de discussions directes des talibans. Depuis, ces derniers ont réagi par un regain de violence, tuant des centaines de civils, dont 10 candidats aux élections législatives qui ont eu lieu en octobre, et nombre de leurs sympathisants. Ils ont également refusé toute négociation avec le gouvernement afghan.

La grande majorité des Afghans est favorable à des négociations de paix. Mais la stratégie pour parvenir à un règlement politique échoue, parce qu'elle laisse de coté les principales institutions du pays, exclut les citoyens ordinaires du processus et récompense les talibans pour leurs violences.

Si l'on ne corrige pas ces failles, les tentatives de négociation avec les talibans risquent d'affaiblir l'Etat afghan et de désorganiser encore davantage la vie politique du pays. Les gouvernements afghan et américain doivent faire preuve de pragmatisme et adopter une perspective à long terme dans leur recherche d'une solution politique, au lieu de se concentrer exclusivement sur des préoccupations immédiates.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/vBKQC38fr