Liberté sous pare-feux

NEW YORK – Même le réaliste le plus terre à terre reconnaîtrait que l’échec de la censure communiste a joué un rôle dans la chute du rideau de fer : la Voix de l’Amérique , le fax, le rock’n’roll et l’attrait du capitalisme occidental ont eu raison des habitants du bloc soviétique.

Internet est aujourd’hui porteur de grandes espérances. L’on s’imagine que les puits d’informations en ligne feront également échouer la censure des états autoritaires contemporains, avec des résultats identiques à ceux survenus en Europe de l’Est.

Ces attentes ne sont pas totalement infondées, car la plupart des systèmes de censure sur Internet ne sont pas parfaits. Mais même si toute personne armée d’un minimum de savoir-faire peut contourner, disons, le « grand pare-feu de Chine », le filtrage opéré sur Internet n’est qu’une des couches de la cyber-censure chinoise. Elle est d’ailleurs complétée par un système de manipulations et d’interprétations de plus en plus élaboré.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/pqCNuAu/fr;