0

Le secteur privé et les ODD

WASHINGTON, DC – La réalisation des ambitieux objectifs mondiaux de développement durable (ODD) — qui englobent l’éradication de la pauvreté, l’amélioration de la santé mondiale, l’offre d’éducation universelle et la réduction des effets des changements climatiques d’ici 2030 — nécessitera d’énormes fonds. L’addition sera bien supérieure à ce que les États peuvent dégager, et l’écart ne peut être comblé par de l’assistance officielle pour le développement, maintenant à hauteur de 132 milliards de dollars par année. La participation du secteur privé ainsi que des marchés financiers modernes sera essentielle.

Jusqu’à maintenant, les organismes internationaux et les États avaient des rôles relativement bien définis dans le programme mondial de développement pérenne, tandis que la participation du secteur privé dans le processus est souvent considérée dans l’optique de ses contributions à la croissance économique, à la création d’emploi et aux recettes fiscales. Il est temps de changer cet état de fait et le secteur privé doit assumer un rôle élargi mieux intégré au programme de développement.

Le secteur privé peut devenir un agent financier déplaçant des milliers de milliards de dollars en capitaux vers les pays en développement. Et il peut jouer un rôle important de maître d’œuvre, convertissant des profits en croissance économique permanente, en inclusion sociale et en protection environnementale. Les principes qui sous-tendent de telles mesures sont ancrés dans la cible 12.6 des ODD qui encouragent les « sociétés, surtout les grandes multinationales, à adopter des pratiques de développement responsable et à intégrer des données de responsabilité sociale et environnementale à leurs rapports trimestriels ».

Les institutions financières et les sociétés de gestion de portefeuille peuvent inciter de telles entreprises — celles qui incorporent la durabilité, les stratégies à long terme et les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leur modèle d’exploitation — à placer leurs capitaux selon ces critères. Une telle évolution contribuerait largement à la promotion à long terme des ODD.