Combattre le " nouveau " terrorisme

Tandis que la course aux présidentielles américaines se dégrade, les critiques soutiennent que la guerre menée par le président George W. Bush en Irak n'a fait qu'empirer le problème posé par le combat contre le terrorisme. C'est une grave accusation car le monde a besoin d'une stratégie plus large contre le terrorisme.

Le terrorisme n'est pas une notion nouvelle, ni un ennemi isolé. C'est une méthode de conflit qui existe depuis longtemps et qui est fréquemment définie comme une attaque délibérée contre des innocents, avec pour objectif de répandre la peur. Les attaques sur New York et Washington en 2001 ont constitué des escalades dramatiques d'un phénomène séculaire. Le terrorisme actuel diffère toutefois de l'ancien terrorisme.

De nos jours, les instruments de destruction massive sont plus petits, plus abordables et plus rapidement disponibles. Les téléphones cellulaires ont servi de minuteries lors des attaques menées contre Madrid en mars dernier. Le détournement d'un avion est relativement peu coûteux. En fin de compte, la révolution de l'information fournit des moyens de communication et d'organisation peu coûteux qui permettent aux groupes jadis restreints aux juridictions de la police locale et nationale d'avoir une portée mondiale. Al Qaeda aurait organisé un réseau dans au moins cinquante pays.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/8KxgAiO/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.