taylor11_ TONI L. SANDYSPOOLAFP via Getty Images_jerome powell Toni L. Sandys/Pool/AFP via Getty Images

Le systéme monétaire international a besoin de règles

STANFORD – Beaucoup de banques centrales ont réexaminé leur politique monétaire à la lumière du COVID-19 et de ce qui s'est passé auparavant. Malheureusement, elles ne semblent pas en tirer les bonnes leçons pour les défis auxquels elles sont confrontées.

La Fed (la Réserve fédérale américaine) a été l'une des premières à achever ce processus : elle a adopté une nouvelle "forme flexible de ciblage de l'inflation moyenne", ainsi que l'a formulé son président, Jerome Powell, lors de la conférence annuelle de politique monétaire de Jackson Hole en août dernier. En ce qui concerne la BCE (la Banque centrale européenne), sa présidente, Christine Lagarde, a récemment déclaré lors de la conférence annuelle de la BCE et de ses observateurs XXI que la Banque est en pleine révision de sa propre stratégie de politique monétaire. Et selon Haruhiko Kuroda, le gouverneur de la Banque du Japon, des discussions sont en cours entre la banque centrale japonaise et le nouveau gouvernement du Premier ministre Yoshihide Suga sur la manière de faire face à la pandémie et sur la nécessité d'une nouvelle stratégie monétaire.

À considérer ces discussions, il semble qu'une réforme de l'ensemble du système monétaire international était en cours auparavant - chaque pays ou région adoptant une stratégie proche de celle de la Fed, adaptée à sa propre situation. Mais les choses ont semble-t-il changé. Otmar Issing est un ancien économiste en chef et membre du conseil d'administration de la BCE, en grande partie responsable de sa politique initiale de la BCE. Selon lui, "Au minimum les autres banques centrales ne devraient pas suivre aveuglément la nouvelle politique de la Fed".

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/eBmjRNtfr