Équité et changement climatique

PRINCETON – Bien que l’équité soit un sentiment universel parmi les êtres humains, nous ne sommes pas toujours d’accord sur ce qu’exige cette équité dans une situation donnée. Ceci se vérifie tout particulièrement dans le cadre du débat sur la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) afin de contourner la menace du changement climatique.

La Chine et les États-Unis sont les deux premiers pays émetteurs de GES, et la conclusion efficace de tout accord mondial sur la réduction des émissions semble compromise sans une participation de ces deux États. Or, en matière de négociations internationales sur le climat, le point de vue de l’un et de l’autre sur la marche à suivre semblent diamétralement opposés.

En tant qu’universitaires travaillant sur la question du changement climatique – le premier au sein d’une université majeure en Chine, et le second au sein d’une université majeure aux États-Unis – nous avons pensé qu’il pourrait être intéressant de chercher à savoir si nous pouvions nous mettre d’accord sur un principe d’équité en matière de régulation des émissions de GES.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/BAjYLmC/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.