building crane Igor Goloniov/ZumaPress

Deux théories pour une déception

PARIS – La croissance mondiale déçoit à nouveau. Il y a un an, le Fonds monétaire international s'attendait à ce que la production mondiale augmente de 4% en 2015. Aujourd’hui, le Fonds prévoit 3,3% de croissance pour cette année – à peu près autant qu’en 2013 et 2014, et plus d'un point en dessous de la moyenne 2000-2007. <_o3a_p>

Dans la zone euro, la croissance du dernier trimestre a été décevante. Le Japon se trouve de nouveau en territoire négatif. Le Brésil et la Russie sont en récession. Le commerce mondial est en panne. Cet été, enfin, ralentissement économique et turbulences de marché en Chine ont créé une incertitude supplémentaire.

Certes, il y a des aussi des bonnes nouvelles : les performances de l'Inde, de l'Espagne et du Royaume-Uni dépassent les attentes. La reprise aux États-Unis est solide. L’Afrique se porte bien. Mais, dans l'ensemble, il est difficile de nier que l'économie mondiale manque d’élan.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/xs05N01/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.