Amelie Querfurth/AFP/Getty Images

Zone euro : se réformer ou mourir

OXFORD – En présence d’un nouveau président français centriste et réformiste, et compte tenu de la réélection de plus en plus probable de la chancelière allemande Angela Merkel, l’espoir est-il permis pour l’Europe et son projet de monnaie unique ? C’est possible. Une nouvelle décennie de croissance lente, ponctuée de périodes de convulsions liées à la dette, apparaît néanmoins plus probable. Si les acteurs œuvrent avec détermination pour une union fiscale et bancaire, la situation pourra considérablement s’améliorer. En revanche, si aucune politique de renforcement de la stabilité et de la durabilité n’est appliquée, le risque d’effondrement sera en fin de compte plus sérieux encore.

Certes, à court terme, les motifs d’optimisme ne manquent pas. L’an passé, la zone euro a enregistré une solide reprise cyclique, dépassant les attentes plus que toute autre grande économie développée. Et ne nous y trompons pas : l’élection d’Emmanuel Macron est un événement majeur, qui ravive l’espoir de voir la France redynamiser suffisamment son économie pour pouvoir devenir un véritable partenaire égal de l’Allemagne dans la gouvernance de la zone euro. Macron et son équipe économique ne manquent pas d’idées prometteuses, et bénéficieront à l’Assemblée nationale d’une écrasante majorité leur permettant d’appliquer ces idées (même s’il serait utile au président français que les Allemands se montrent plus souples sur le plan des déficits budgétaires, en échange de réformes). En Espagne également, la réforme économique mise en œuvre se traduit actuellement par une croissance plus solide à long terme.

Tout ne va pas bien cependant. La Grèce peine encore à enregistrer de la croissance, après avoir subi l’une des plus graves récessions de l’histoire. Ceux qui attribuent cette situation à l’austérité allemande n’ont pas bien lu les chiffres : encouragée par des économistes américains de gauche, la Grèce a échoué à gérer le plan de sauvetage sans doute le plus assoupli de toute l’histoire moderne. L’Italie s’en est beaucoup mieux sortie que la Grèce, bien que le compliment soit quelque peu équivoque, son revenu réel étant actuellement inférieur au niveau enregistré il y a dix ans (même si l’importante économique souterraine du pays complique le calcul de ce revenu). Pour l’ensemble de l’Europe du sud, la monnaie unique s’est révélée constituer une cage dorée, conduisant certes à une plus grande rectitude budgétaire et monétaire, mais supprimant dans le même temps le taux de change en tant qu’amortisseur primordial des chocs imprévus.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/VSGc26Y/fr;
  1. Sean Gallup/Getty Images

    Angela Merkel’s Endgame?

    The collapse of coalition negotiations has left German Chancellor Angela Merkel facing a stark choice between forming a minority government or calling for a new election. But would a minority government necessarily be as bad as Germans have traditionally thought?

  2. Trump Trade speech Bill Pugliano/Getty Images .

    Preparing for the Trump Trade Wars

    In the first 11 months of his presidency, Donald Trump has failed to back up his words – or tweets – with action on a variety of fronts. But the rest of the world's governments, and particularly those in Asia and Europe, would be mistaken to assume that he won't follow through on his promised "America First" trade agenda.

  3. A GrabBike rider uses his mobile phone Bay Ismoyo/Getty Images

    The Platform Economy

    While developed countries in Europe, North America, and Asia are rapidly aging, emerging economies are predominantly youthful. Nigerian, Indonesian, and Vietnamese young people will shape global work trends at an increasingly rapid pace, bringing to bear their experience in dynamic informal markets on a tech-enabled gig economy.

  4. Trump Mario Tama/Getty Images

    Profiles in Discouragement

    One day, the United States will turn the page on Donald Trump. But, as Americans prepare to observe their Thanksgiving holiday, they should reflect that their country's culture and global standing will never recover fully from the wounds that his presidency is inflicting on them.

  5. Mugabe kisses Grace JEKESAI NJIKIZANA/AFP/Getty Images

    How Women Shape Coups

    In Zimbabwe, as in all coups, much behind-the-scenes plotting continues to take place in the aftermath of the military's overthrow of President Robert Mugabe. But who the eventual winners and losers are may depend, among other things, on the gender of the plotters.

  6. Oil barrels Ahmad Al-Rubaye/Getty Images

    The Abnormality of Oil

    At the 2017 Abu Dhabi Petroleum Exhibition and Conference, the consensus among industry executives was that oil prices will still be around $60 per barrel in November 2018. But there is evidence to suggest that the uptick in global growth and developments in Saudi Arabia will push the price as high as $80 in the meantime.

  7. Israeli soldier Menahem Kahana/Getty Images

    The Saudi Prince’s Dangerous War Games

    Saudi Arabia’s Crown Prince Mohammed bin Salman is working hard to consolidate power and establish his country as the Middle East’s only hegemon. But his efforts – which include an attempt to trigger a war between Israel and Hezbollah in Lebanon – increasingly look like the work of an immature gambler.