vives12_Evgeny GromovGetty Images_EUeuroindustry Evgeny Gromov/Getty Images

La stabilité de l’euro dépend d’une politique industrielle ambitieuse

BARCELONE – L’idée d’une politique industrielle européenne est de nouveau à l’ordre du jour, au moins depuis la communication, au début de l’année 2019, du manifeste franco-allemand sur la question. Mais si ce document s’intéresse d’abord à la compétitivité sur la scène mondiale, on peut aussi affirmer à l’appui de l’opportunité d’un réveil de la politique industrielle qu’elle est nécessaire à la survie de l’euro.

Depuis la mise en place de la monnaie unique, la part de l’industrie dans la valeur ajoutée de l’économie est demeurée stable en Allemagne, tandis qu’elle a sensiblement diminué en France, en Espagne et en Italie. Les importantes mesures économiques décidées par l’Allemagne pour faire face au choc du Covid-19 ne peuvent qu’accentuer cette tendance.

L’industrie, dans son acception large, comprenant les services numériques, est la clé de la croissance de la productivité, ce qui implique pour les membres méridionaux de l’Union européenne qu’ils amorcent une renaissance industrielle. Sans quoi leur manque relatif de compétitivité creusera les déséquilibres au sein de la zone euro, soulevant la perspective de transferts permanents du Nord au Sud, et menaçant la stabilité politique du bloc.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/SvVHH1Afr