La puissance d’une Union énergétique européenne

DUBLIN – L'une des priorités établies par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avant son élection l'été dernier était la création d'une union énergétique européenne. C’était une bonne idée. Mise en œuvre correctement, une politique énergétique plus cohérente pourrait atteindre simultanément trois objectifs stratégiques.

En coordonnant la recherche et l'investissement, encourageant les économies d’énergie et intégrant les marchés de l'énergie, une union énergétique aiderait à lutter contre le changement climatique, à fournir à l'Europe la relance économique dont elle a désespérément besoin, ainsi qu’à protéger le continent contre des chocs d'approvisionnement tels que ceux causés par les crises en Afrique du Nord et en Ukraine.

Bien sûr, la capacité d’agir de l'Union européenne dépend de la volonté de ses Etats membres ; or, bien que certains des dirigeants du continent aient défendu l'initiative, d'autres se sont révélés moins enthousiastes. Un test crucial de leur volonté collective sera de savoir s’ils sont prêts à soutenir des projets d'infrastructure clés qui contribuent aux trois objectifs.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/ZZNxX9W/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.