Concept money protection iStock / Getty Images

Les risques d'une assurance européenne des dépôts bancaires

MUNICH – On discute actuellement d'un systéme mutualisé d'assurance des dépôts pour les banques de la zone euro. Ses principaux promoteurs, notamment la Commission européenne et la BCE (Banque centrale européenne), soulignent que ce système permettrait d'éviter des retraits massifs en cas de crise. C'est exact, mais il faut aussi prendre en compte la disparité des risques d'un pays à l'autre, en raison de la proportion très différente de créances douteuses dans le bilan de leurs banques.

Pour résoudre ce problème et progresser dans la réalisation d'un tel système, les bilans des banques devront être redressés avant d'envisager l'étape suivante. Car les "prêts pourris" ne représentent que 2% de la totalité des prêts pour les banques des pays les plus stables de la zone euro, alors qu'ils en représentent 11% en Irlande, 16% en Italie, 40% à Chypre et 46% en Grèce selon les derniers chiffres du FMI publiés en avril.

Mais au-delà de cette asymétrie, le projet européen de garantie présente un risque considérable : une assurance mutualisée des dépôts inciterait les banques à prendre des risques inconsidérés. Les banques zombies de la zone euro pourraient alors utiliser les dépôts de leurs clients pour financer des opérations à haut risque partout dans le monde.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/D1ELTD0/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.