EUprotest poland Pacific Press

L’Europe brûle-t-elle ?

MADRID – Après plusieurs années d’une fragmentation et d’une tension qui n’ont cessé de s’intensifier, l’Union européenne semble aujourd’hui sur le point de perdre ce qui lui est le plus précieux : paix, prospérité, libre circulation, et valeurs telles que la tolérance, l’ouverture et l’unité. Les Européens s’uniront-ils pour préserver ces atouts ?

Le danger auquel fait face l’UE est devenu clairement visible au mois de juin dernier, lorsque le Royaume-Uni a voté le Brexit. L’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis n’a rien arrangé. L’Amérique, le plus proche et plus puissant allié de l’Europe – également partenaire sécuritaire indispensable, porteur des mêmes valeurs – s’oriente dorénavant vers une direction tout à fait différente, et menace d’abandonner l’Europe aux bouleversements et aux divisions, la laissant seule face à un monde impatient de la voir se déchirer.

Ces craintes peuvent sembler exagérées. Nombre d’acteurs de la classe politique américaine restent convaincus – du moins en public – que la politique étrangère de l’Amérique trumpienne demeurera maîtrisée par les poids lourds les plus raisonnables de la nouvelle administration, parmi lesquels le secrétaire à la Défense James Mattis et le secrétaire d’État Rex Tillerson. « Pas d’inquiétude », rassurent-ils, « le pire n’aura pas lieu ».

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/09KZ6qd/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.