11

La Menace des menaces

PARIS – « Dites-moi ce qui vous fait peur et je vous dirai ce qui vous est arrivé », écrivait le psychanalyste D. W. Winnicott au début du XXe siècle. Cela semble évident… jusqu’à ce qu’on réalise ce qui est arrivé – et l’étendue de la peur.

Tant de menaces pèsent aujourd’hui sur le monde qu’il ressemble à une farce tragique de Luigi Pirandello. En Occident, certains s’inquiètent surtout de l’extrémisme religieux – et plus particulièrement des violences terroristes prétendument commises au nom de l’islam.

D’autres mettent en garde contre la Russie et la menace d’une nouvelle guerre froide, qui se manifeste déjà en Europe de l’Est et dans le domaine numérique. D’autres encore, soulignent que le populisme d’extrême-droite gagne les États-Unis et certains pays d’Europe, et affirment qu’il constitue le vrai danger.

Et même ceux qui reconnaissent la réalité de toutes ces menaces ne s’accordent pas sur celle à laquelle il faut donner la priorité – question essentielle si l’on entend y résister. Car si le terrorisme islamiste, par exemple, est réellement le danger le plus terrible auquel nous devons faire face, alors un rapprochement avec la Russie pour le combattre peut se justifier.